? Détails article
The feeling of replica handbags uk is noble and gucci replica , but hermes replica black replica hermes bag will not give this handbags replica. The black Hong Kong-flavored shoulder replica handbags is engraved with a delicate kitten pattern, giving a kind of Playful and cute feeling.

Home
Tablette numérique : solution ou danger ?
vendredi 5 décembre 2014
 Dossier

 

Tablette numérique : solution ou danger ?

 

La tablette numérique est une réalité dans la famille d’aujourd’hui.

Quel en est votre usage ? Au petit déjeuner ? En voiture ? Partout ?

Interview avec Mme Janine BUSSON,  fondatrice et présidente de l’association ‘Enfance-télé : danger ?’ , qui a été enseignante à l’école maternelle durant 21 ans.

Les tablettes, est-ce un vrai problème ?

L’écran est l’ami de l’enfant s’il n’est pas son unique compagnon, tant que le contenu est adapté à son âge.

Le problème,  ce ne sont pas les tablettes en elles-mêmes, mais surtout le temps qu’on y consacre. Toutes ces heures que l’on passe en solitaire au lieu d’être présents aux autres, à ceux qu’on aime. La compétence spontanée des très jeunes enfants devant les outils numériques émerveille les parents qui oublient trop vite de contrôler le temps passé devant ces écrans.

C'est la première fois dans l'histoire de l'humanité que l'enfance se construit à partir d'images reçues, construites dans un but marchand,  et non pas à partir d'expériences. L’enfant ne se construit plus dans le concret, en utilisant tous ses sens. Il grandit dans un état passif.

Il se désocialise et rate ainsi les occasions  de se confronter, de se comparer, d'accepter les différences, d'apprendre à composer, à perdre, à gagner, à prendre sa place dans le groupe, à être solidaire, à être inventif - créatif, à être confident, à pouvoir se confier à d’autres…

En conclusion, l'enfant rate l'opportunité d'apprendre la vie à son niveau d'enfant.

Trop capté par l'écran qui le fascine, le capture, l’enferme, l'enfant s'isole, il a peur de la vie et des autres (individualisme, frilosité et agressivité). L’écran sépare trop souvent parents et enfants. Ceux-ci en souffrent, même et surtout s’ils deviennent très vite « accros ».

Notre objectif   est  d’aider  les enfants « à grandir en bonne intelligence avec les écrans »

Certaines tablettes ne  peuvent-elles pas  être éducatives ?

Oui et elles sont présentées comme telles, voire même plus performantes que les parents eux-mêmes, d’où la  culpabilisation qui engendre une pulsion d’achat. Mais elles ne peuvent en aucun cas favoriser et améliorer le langage, elles ne peuvent  remplacer la richesse d’une vraie relation.  Il est important de ne pas lâcher les enfants tous seuls longtemps face aux écrans. Les parents doivent les accompagner dans cet apprentissage. Il y a cependant une inversion des rôles  puisque ce sont souvent les enfants qui montrent aux parents comment faire.

Notre conseil est simple : n’abandonnons pas les enfants seuls devant les écrans !

Y a-t-il des études autour de l’usage des tablettes par les enfants ?

Le nombre de tablettes activées le 25 décembre dans le monde excède les 8 millions ! Ces produits sont commercialisés comme des moyens modernes d’apprentissage. La plupart des parents les offrent donc à leurs enfants dans un but éducatif. Mais, en pratique, les enfants utilisent la tablette pour jouer, les exercices éducatifs et la lecture ne figurant pas parmi leurs priorités !

Les tablettes en chiffres :

-       Environ 8 millions de tablettes activées le 25 décembre.

-       Environ  75% des  moins de 6 ans   s’en servent pour les jeux.

-       70,6 % regardent des  photos.

-       57,8 % colorient et dessinent.

-       52,6% regardent des vidéos.

-       49,2% écoutent de la musique.

-       33,6% font des exercices éducatifs.

-       14,6% font de la lecture.

Sources : Flurry (start-up américaine spécialisée dans le marketing d’applications mibiles), étude « La tablette tactile, la nouvelle nounou », l’Observatoire Orange-Terrafemina réalisée par CSA, septembre 2012 ; l’Institut des mamans, mai 2012.

 

 

Quels sont les désavantages d’un usage excessif ?

L’usage excessif  de la tablette crée une certaine dépendance. L’enfant est comme hypnotisé, il s’y attache.

Autre danger : avant l’âge de 6 ans l’enfant n’est pas encore capable de différencier réel et fiction à 100%. L’apprentissage concret impliquant la manipulation des objets, l’imitation, le mouvement est donc primordial pour lui. Il faut essayer de privilégier les moments d’échange, de dialogue, d’interactivité. Le virtuel, aussi interactif soit-il, ne peut remplacer cette vraie présence communicative et expérimentale indispensable à l’être humain, être social.

Qu’en disent les instituteurs d’école maternelle ?

Ils  remarquent non sans inquiétude la baisse du niveau de langage et de la concentration de nombreux élèves incapables d’acquérir les notions de base indispensables à l’entrée au CP ! Certains y dessinent encore des bonhommes têtards. Ils n’ont pas intégré leur schéma corporel, faute d’expériences réelles, d’exercices physiques. Ils ont un déficit d’agilité, d’équilibre, de confiance dans les capacités de leur corps.

L’excitation et l’énervement causé par l’usage excessif de la tablette altèrent le sommeil. Certains enfants sont donc souvent fatigués.

 

Que conseillez-vous aux lecteurs d’Allô Parents ?

Il faut être dans l’air du temps. Mais il faut adapter aussi l’usage des tablettes à l’âge de l’enfant sans oublier le contrôle parental. Une bonne idée serait par exemple de passer un temps limité, parents et enfants, en interactivité devant l’écran.

---------------------------------------------------------------

 

all news